Bonne nouvelle Chine. Un membre du Fa Lun Gong libéré (Zhou Xiangyang )

Informations complémentaires sur l’AU 357/11 Index : ASA 17/018/2012, 12 juillet 2012

Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes.

Zhou Xiangyang, pratiquant du Fa Lun Gong, est sorti de prison le 1er avril dernier. Cette libération intervient à la suite de pressions internationales et nationales sur les autorités chinoises.
Zhou Xiangyang était maintenu en détention depuis le 5 mars 2011 à la prison de Gangbei, à Tianjin, à l’est de Pékin. La campagne menée en faveur de sa libération a inclus une pétition signée par plus de 2 300 habitants de son village natal et des localités alentour. Ses parents ont également manifesté devant les portes de la prison. Zhou Xiangyang est rentré chez lui à sa sortie de prison, le 1er avril dernier.

Avant son arrestation en mars 2011, il avait déjà passé huit ans et demi en détention : deux ans et demi de « rééducation par le travail » à partir de 1999, et six ans à la prison de Gangbei entre 2003 et 2009. Dans les deux cas, il avait été incarcéré pour avoir dénoncé les persécutions que les autorités font subir aux pratiquants du Fa Lun Gong. En prison, Zhou Xiangyang a été torturé ; il a notamment reçu des décharges infligées au moyen de matraques électriques, subi la torture dite de la plaque d’ancrage, et été fréquemment passé à tabac par ses codétenus. Il a aussi été placé à l’isolement.

Le Fa Lun Gong est un mouvement spirituel que de nombreuses personnes en Chine ont rejoint dans les années 1990. À la suite d’un rassemblement pacifique organisé sur la place Tiananmen en juillet 1999, les autorités ont interdit ce mouvement et lancé une longue campagne d’intimidation et de persécution dirigée par une organisation spéciale appelée « Bureau 610 ». Des dizaines de milliers de membres du Fa Lun Gong ont été arbitrairement arrêtés depuis que ce mouvement spirituel a été interdit au motif qu’il représentait une « menace pour la stabilité sociale et politique ». Des pratiquants du Fa Lun Gong ont été placés dans des hôpitaux psychiatriques ou des centres de « rééducation par le travail » (une forme de détention administrative appliquée sans inculpation, ni jugement, ni contrôle d’une autorité judiciaire), condamnés à de longues peines de réclusion ou incarcérés dans des centres de détention spécialisés dont la mission est de les « transformer » en les obligeant à renoncer à leurs convictions religieuses, souvent au moyen d’actes de torture et d’autres mauvais traitements.

Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes.

Ceci est la deuxième mise à jour de l’AU 357/11. Pour en savoir plus : http://www.amnesty.org/fr/library/asset/ASA17/005/2012/fr/dd794258-b2c7-4391-bee1-38c48da59d22/asa170052012fr.html
Nom : Zhou Xiangyang
Genre : homme

Informations complémentaires sur l’AU 357/11 Index : ASA 17/018/2012, 12 juillet 2012

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.