Bonne nouvelle Cuba. Un militant politique, José Daniel Ferrer García, libéré sans inculpation

Informations complémentaires sur l’AU 229/12, AMR 25/20/2012, 1er août 2012

Le militant politique José Daniel Ferrer García a été libéré sans inculpation le 1er août en début d’après-midi. La police l’avait arrêté pour l’empêcher de circuler librement.

José Daniel Ferrer García a été arrêté par des policiers le 30 juillet en fin de soirée, puis transféré au quartier général provincial de la Sûreté de l’État, appelé « Pedernales », dans la ville de Holguín (province du même nom). Il y a été détenu en cellule jusqu’à sa libération. Il a demandé à maintes reprises les raisons de son placement en détention mais s’est vu répondre systématiquement : « Nous obéissons aux ordres. » José Daniel Ferrer García a indiqué à Amnesty International qu’il était persuadé que la police l’avait arrêté pour l’empêcher d’aller à La Havane, la capitale, où il avait prévu de rencontrer d’autres détracteurs du régime prônant de manière pacifique un plus grand respect des droits civils et politiques à Cuba.

José Daniel Ferrer García se rendait en voiture dans cette ville lorsque la police l’a interpellé. Il était accompagné de trois membres de son organisation, l’Union patriotique de Cuba (UNPACU), qui ont été immédiatement renvoyés chez eux, dans la province de Santiago de Cuba.

Amnesty International suivra de près la situation de cet homme et interviendra de nouveau si nécessaire.

Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes pour l’heure.

Ceci est la première mise à jour de l’AU 229/12. Pour en savoir plus : http://www.amnesty.org/fr/library/info/AMR25/019/2012/fr.

Nom : José Daniel Ferrer García

Genre : homme

Informations complémentaires sur l’AU 229/12, AMR 25/20/2012, 1er août 2012

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.