Action : Il faut rétablir l’état de droit en Egypte

Deux nouveaux rapports rendent compte du très grand nombre d’atteintes aux droits humains commises sous le régime militaire. Le président Mohamed Morsi doit saisir l’occasion historique de faire face au passé sanglant et garantir que personne ne se place au-dessus des lois en Égypte, le Président compris. Le nouveau président doit faire face au passé sanglant de la police et de l’armée, et de garantir que personne ne se place au-dessus des lois.?Dans ses rapports, Amnesty International dénonce les homicides illégaux, le recours excessif à la force, les actes de torture et autres mauvais traitements infligés aux manifestants, tant par les militaires que par les policiers. Ces documents se fondent sur des enquêtes de terrain de première main, menées durant le régime du Conseil suprême des forces armées. Le 22 novembre dernier, le Président Mohamed Morsi s’est arrogé de larges pouvoirs en adoptant diverses dispositions. La priorité doit être de mettre en place un système judiciaire garantissant la soumission de tout un chacun à la loi. Pleins pouvoirs pour Mohamed Morsi Le Président a étendu ses pouvoirs par des amendements à la « Déclaration constitutionnelle égyptienne et l’adoption d’une nouvelle loi. La modification la plus importante est que nul ne pourra remettre en question ses décisions jusqu’à l’élection d’un nouveau parlement. De plus, le Président pourra prendre toute mesure qu’il estime nécessaire pour « protéger le pays et les objectifs de la révolution ». Par ailleurs, la nouvelle loi (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.