Amnesty présente à la Fête du 1er Mai : solidarité avec les syndicalistes colombiens !

Nous ne voulons pas de manifestations pour les morts, ni de marches revendicatives le 1er mai. Extrait d’une menace de mort envoyé à des syndicalistes colombiens dans le département de Santander, le 22 avril 2008. En Colombie, plus de 2000 syndicalistes ont été assassinés au cours de ces 20 dernières années. Plus de 90% de ces crimes demeurent dans l’impunité. Depuis des années, la Colombie est plongée dans une gravissime crise des droits humains. Dans ce pays, qui adhère pourtant à la Déclaration universelle des droits de l’homme (dont l’article 23 garantit à tous « le droit de former ou rejoindre des syndicats pour la défense de ses intérêts ») les droits syndicaux sont régulièrement bafoués. En 2008, quelque 22 syndicalistes ont déjà été tués en Colombie, ce qui représente une augmentation significative par rapport aux chiffres de l’année dernière à la même époque. Depuis qu’Amnesty International a lancé son Rapport Colombie : Homicides, arrestations arbitraires et menaces de mort – la réalité du syndicalisme en Colombie, en juillet 2007, le gouvernement de Colombie soutient que la situation des droits humains des syndicalistes colombiens s’est beaucoup améliorée. Amnesty International a reconnu dans son Rapport 2007 qu’une diminution d’homicides de syndicalistes devait en effet être constatée par rapport au début de la décennie. Cependant, en ce 1er Mai 2008, Amnesty profite de l’occasion pour signaler au gouvernement colombien que beaucoup plus doit être fait pour garantir la sécurité des syndicalistes (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.