En défense des syndicalistes et des défenseurs des droits humains : escalade et marche aux flambeaux

Il pleuvait, et il faisait froid. Mais rien n’a découragé les plusieurs centaines de manifestants (environ 500) qui se sont retrouvés, à l’occasion de la journée internationale des droits humains, place du Jeu de Balles à Bruxelles, afin de témoigner leur solidarité et leur soutien aux syndicalistes et aux défenseurs des droits humains menacés ou assassinés ... A l’affiche cette année, trois pays : les Philippines, à travers le cas de Jonas Burgos, chef de file d’un regroupement de paysans et activiste des droits humains, kidnappé par des individus armés le 28 avril 2007 ; le Guatemala : les manifestants évoquaient le cas de Pedro Zamora, secrétaire-général du syndicat des dockers, assassiné le 15 janvier dernier ; la Colombie, en revenant sur le cas de Ana Silvia de Melo, déléguée du syndicat SINDIMANUEA, assassinée avec 2 autres collègues le 27 juin dernier. A l’appel des associations Stop the killings et Socialalert, les syndicats belges FGTB et CSC appelaient leurs membres à cette marche aux flambeaux-chaine humaine des droits humains qui a parcouru une bonne partie de la rue Haute avant de s’arrêter au bas du Palais de Justice, ou plusieurs orateurs ont demandé justice et de jeunes grimpeurs ont escaladé les murs entourant le Palais de Justice, pour y pendre des calicots reprenant les revendications des manifestants. AIBF y était bien représentée, notamment par des représentants de sa délégation Amérique Latine. Rappelons que dans le cas de la Colombie, AI impulse depuis l’été dernier une (...)

Action terminée