Faits et chiffres - Détentions illégales par les Etats-Unis

Le 11 janvier 2008 marque le 6e anniversaire du jour où les premiers détenus ont été transférés à Guantánamo. Près de 800 personnes ont été détenues à Guantánamo. En novembre 2007, quelque 300 personnes représentant une trentaine de nationalités étaient toujours détenues sans inculpation ni jugement. Près d’une centaine d’entre elles étaient yéménites. Les autorités américaines considèrent qu’environ un quart des détenus peuvent être libérés ou transférés. David Hicks est le seul détenu de Guantánamo à avoir été reconnu coupable par une commission militaire, en mars 2007. Il avait plaidé coupable du chef d’inculpation de soutien matériel au terrorisme, aux termes d’un accord qui garantissait sa libération après cinq ans et son retour vers l’Australie, son pays, en vue d’y purger une peine de neuf mois d’emprisonnement. En novembre 2007, trois détenus devaient comparaître devant une commission militaire. En novembre 2007, et depuis 2002, environ 470 détenus ont été transférés depuis Guantánamo vers d’autres pays (Albanie, Afghanistan, Arabie saoudite, Australie, Bahreïn, Bangladesh, Belgique, Danemark, Égypte, Espagne, France, Iran, Irak, Jordanie, Koweït, Libye, Maldives, Mauritanie, Maroc, Pakistan, Russie, Soudan, Suède, Tadjikistan, Turquie, Ouganda, Royaume-Uni et Yémen, entre autres). On estime que près de 80 p. cent des détenus ont été placés à l’isolement au Camp 5, au Camp 6 ou au Camp Echo. Le Camp 6 a été conçu pour recevoir 178 détenus. C’est le camp le plus dur. Les détenus y sont maintenus pendant au (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.