Agir, ça marche ! Mettez fin aux détentions illégales

Je crois sincèrement que sans l’intervention immédiate d’Amnesty, dans les premiers jours très difficiles qui ont suivi notre arrestation en Gambie, nous ne serions probablement plus de ce monde. Bisher al Rawi, de retour au Royaume-Uni après avoir été libéré de Guantánamo, avril 2007 Le 11 décembre 2002, Amnesty International a publié une Action urgente en faveur de Bisher al Rawi et de Jamil al Banna, deux hommes résidant au Royaume-Uni qui avaient été arrêtés en Gambie et interrogés par des agents américains. Les deux hommes ont par la suite été transférés à Bagram, en Afghanistan, puis à Guantánamo, en janvier 2003. Des militants d’Amnesty International et d’autres personnes avaient exhorté le gouvernement britannique à intercéder en leur faveur. Les autorités britanniques s’y sont d’abord refusées, mais face aux pressions croissantes du grand public, elles ont annoncé, en mars 2007, qu’elles interviendraient dans le cas de Bisher al Rawi. Celui-ci a été libéré quelques jours plus tard. En août 2007, les autorités britanniques ont fait savoir qu’elles avaient demandé la libération de cinq autres prisonniers de Guantánamo qui résidaient au Royaume-Uni avant leur arrestation, notamment Jamil al Banna, dont les autorités américaines avaient à l’époque approuvé le transfert hors de la base. Les États-Unis ont confirmé en décembre 2007 qu’il serait renvoyé au Royaume-Uni en même temps que deux autres prisonniers, Omar Deghayes et Abdennour Sameur. Amnesty International continue à militer en faveur des centaines de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.