Action : Protégeons les droits des personnes LGBT en Russie

A ce jour, aucune Pride LGBT n’a été autorisée en Russie et les militants qui ont essayé d’en organiser une ont été arrêtés ou violemment molestés. Ainsi le 25 juin 2011, 14 militants des droits LGBT qui tentaient d’organiser une Pride "slave" à Saint-Pétersbourg ont été interpellés et placés en détention avant d’être traduits en justice. Par ailleurs, en mai 2012, la Pride de Moscou a été une nouvelle fois interdite et des dizaines de militants arrêtés, alors qu’ils cherchaient à se rassembler pacifiquement devant les bâtiments de la Douma et les bureaux du maire. Mais il y a plus grave ! En mars de cette année, l’assemblée régionale de Saint-Pétersbourg a voté une disposition législative interdisant « la propagande de l’homosexualité chez les mineurs ». Ce texte prévoit des amendes visant à sanctionner "des actions publiques assurant la propagande de la sodomie, du lesbianisme et de la bisexualité, auprès des mineurs". Outre qu’elle viole la liberté d’expression et de réunion des individus LGBT, cette loi empêche les plus jeunes d’entre eux d’avoir accès et de partager des informations essentielles et porte ainsi atteinte à leur santé et bien-être. Articles en rapport sur amnesty.beFédération de Russie Campagne Exigeons la dignité : Discrimination, une atteinte à la dignité Thèmes : (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse