Signer en ligne Mettre fin à l’injustice de Guantánamo

L’une des premières décisions officielles prises par le président Barack Obama en janvier 2009 fut de signer un décret ordonnant la fermeture, dans l’année, du camp militaire américain de Guantánamo Bay, à Cuba. Ce décret est resté sans effet. Le Président américain a renouvelé sa promesse le 23 mai 2013. C’est pourquoi Amnesty International demande une nouvelle fois au Président Barack Obama d’honorer sa promesse. Les détentions à Guantánamo sont un affront pour les principes internationaux relatifs aux droits fondamentaux et sapent la crédibilité des États-Unis. Le monde doit interpeller les États-Unis au sujet de cet échec lamentable et les inciter à être à la hauteur des normes internationales relatives aux droits fondamentaux qu’ils exigent si souvent d’autrui. Douze ans après l’arrivée des premiers prisonniers à Guantánamo, sanglés dans des avions comme des marchandises, plus de 150 hommes y sont toujours détenus, la plupart sans avoir été inculpés ni jugés. Durant toutes ces années, le camp de détention a continué de fonctionner sur fond de vide juridique en termes de droits humains et les détentions pour une durée indéterminée n’ont pas pris (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir