Signer en ligne 14 Saoudiens risquent une exécution imminente

En Arabie saoudite, Hussein al Rabi, Abdullah al Tureif, Hussein al Mosallem, Mohamed al Naser, Mustafa al Darwish, Fadel Labbad, Said al Sakafi, Salman al Qureish, Mujtaba al Suweyket, Munir al Adam, Abdullah al Asreeh, Ahmad al Darwish, Abdulaziz al Sahwi et Ahmad al Rabi risquent d’être exécutés à tout moment. Le 23 juillet dernier, les familles des condamnés ont appris que la Cour suprême avait confirmé leur sentence. À tout moment et secrètement, le roi peut ratifier ces condamnations et ces 14 hommes peuvent être exécutés. UN PROCÈS INIQUE Le 1er juin 2016, ces hommes avaient été condamnés à l’issue d’un procès collectif d’une iniquité flagrante de 24 Saoudiens musulmans chiites, par le Tribunal pénal spécial, la juridiction chargée de la lutte contre le terrorisme en Arabie saoudite. Ils ont été déclarés coupables d’actes violents liés à leur participation présumée à des manifestations entre 2011 et 2012 contre le gouvernement organisées dans la province de l’Est, à majorité chiite. Plusieurs chefs d’accusation ont été retenus, parmi lesquels « rébellion armée contre le souverain » pour avoir notamment « participé à tirer sur des membres du personnel de sécurité et sur des véhicules de sécurité », « préparation et utilisation de cocktails Molotov », « vol et vol à main armée » et « incitation au désordre, et organisation et participation à des émeutes ». Cette sentence a par la suite été confirmée par une cour d’appel avant d’être automatiquement renvoyée devant la Cour suprême. Le rôle de cette Cour est d’assurer (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Mariée de force, violée et condamnée à mort

Mariée de force, Noura Hussein a été violée par son mari. Elle l’a tué en légitime défense : le Soudan l’a condamnée à mort. Agissez pour elle : signez notre pétition