Signer en ligne Hongrie : Là où les droits des réfugiés n’existent pas

En Hongrie, les violations des droits humains des réfugiés sont systématiques et les exposent à des souffrances permanentes. Depuis un an, le gouvernement hongrois a mis en place tout un système visant à dissuader demandeurs d’asile et migrants de traverser son territoire ou de déposer leur demande d’asile en Hongrie. Ces mesures et pratiques contre les réfugiés et migrants ont donné lieu à de violentes expulsions vers la frontière serbe, à des détentions illégales au sein du pays et à des conditions de vie désespérantes pour ceux qui attendent à la frontière. DES OBSTACLES CONSTANTS POUR ENTRER SUR LE TERRITOIRE Les autorités hongroises ont construit une clôture tout le long de la frontière sud avec la Serbie et la Croatie, permettant l’arrestation de toute personne entrée irrégulièrement sur le territoire. Des milliers de personnes se sont aussi vu refuser l’entrée sur le territoire ou ont été renvoyées de force en Serbie. En effet, une loi votée en juillet 2016 permet le renvoi immédiat des individus traversant la frontière illégalement, ou étant dans un rayon de 8 km de la frontière sur le territoire hongrois. Pour entrer légalement, des « zones de transit », un set de conteneurs en métal, ont été mises en place à la frontière. Seules 30 personnes y sont acceptées par jour, les autres attendant dans des conditions exécrables. La Hongrie n’assure pas un traitement humain à ceux qui ne peuvent pas être immédiatement admis dans le processus de demande d’asile : ni installations sanitaires, ni soins médicaux, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !