Signer en ligne L’Argentine doit dépénaliser l’avortement

L’Argentine pourrait bientôt dépénaliser l’avortement – faites entendre votre voix !

AVORTEMENT INTERDIT : DES VIES EN DANGER Actuellement en Argentine, comme dans de nombreux autres pays du monde, l’avortement constitue une infraction, sauf dans des circonstances exceptionnelles. Les femmes et les filles enceintes qui ne peuvent pas ou ne souhaitent pas poursuivre leur grossesse sont souvent confrontées à un choix impossible : mettre leur vie en danger ou aller en prison. C’est pourquoi, chaque année, un demi-million de femmes et de filles enceintes risquent leur vie en ayant recours à un avortement sans bénéficier des soins médicaux qui devraient leur être prodigués par des professionnels qualifiés. Depuis 1983, plus de 3 000 ont succombé à des avortements dangereux. Une enquête récente menée par Amnesty International Argentine montre que 59 % de la population est d’accord avec la dépénalisation de l’avortement. 70 % des personnes interrogées considèrent qu’il est important ou très important que le Sénat débate de la dépénalisation de l’avortement. De plus, la moitié des personnes interrogées estiment que les législateurs doivent donner de l’importance et prioriser les droits des femmes et des jeunes filles. LE SÉNAT DOIT SUIVRE LA VOIE DU PARLEMENT Le 14 juin 2018, sous la pression de l’opinion publique, la Chambre des députés s’est prononcée en faveur de la dépénalisation de l’avortement lors d’un vote historique. Les militants seront encore dans la rue prochainement, lorsque le Sénat prendra la décision finale. La vie de nombreuses femmes d’Argentine en dépend et la population a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

USA/Mexique : un accord risque de mettre des milliers de vies en danger

Les États-Unis et le Mexique envisagent de reconnaître ce dernier comme « pays tiers sûr » et empêcher ainsi tous demandeurs d’asile de demander protection aux États-Unis. Signez notre pétition