Signer en ligne Le défenseur des droits humains Wu Gan doit sortir de prison

ARRÊTÉ POUR SES ACTIVITÉS MILITANTES... Une répression sans précédent frappe des avocats et défenseurs des droits humains depuis plus d’un an en Chine. De l’ordre de 250 personnes ont été harcelées, quelques unes viennent d’être condamnées à des peines allant jusqu’à sept ans de prison alors qu’une dizaine d’autres sont toujours en attente de leur jugement. Parmi elles, le militant de renom Wu Gan (plus connu sous son nom de plume Tufu « Le Boucher »). Son activité militante en faveur de droits humains a débuté en 2007. Il collaborait depuis début 2015 aux activités du cabinet juridique Fengrui de Pékin, une des principales cibles de la répression en cours. Il a été arrêté le 28 mai 2015 après avoir organisé une manifestation devant un tribunal populaire supérieur de la province du Jiangxi, en soutien à un groupe d’avocats qui demandaient de pouvoir consulter des documents du tribunal relatifs à une affaire entachée de soupçons de torture, dans laquelle les accusés encourent la peine de mort. Il est pour ce prétexte soupçonné de « diffamation », d’avoir « cherché à provoquer des conflits et troublé l’ordre public » et d’« incitation à la subversion du pouvoir de l’État ». Il s’agit là de chefs d’accusation vagues couramment invoqués à l’encontre de défenseurs de droits humains, mais qui peuvent, selon le nouveau Code pénal, justifier de lourdes condamnations. Toujours en attente de jugement, il risque entre-temps d’être victime de mauvais traitements. Wu Gan n’a pas pu bénéficier d’une assistance juridique depuis que son (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.