Signer en ligne Le quotidien au Burundi : exécutions et homicides systématiques

Plus de 300 Burundais ont perdu la vie du fait de la crise et plus de 200 000 personnes se sont déjà réfugiées dans des pays voisins.

Le 26 avril, des manifestations ont éclaté à Bujumbura et dans d’autres parties du Burundi, alors que le président Nkurunziza était sélectionné comme candidat présidentiel du Conseil national pour la Défense de la Démocratie — Forces pour la Défense de la Démocratie (CNDD-FDD). La candidature du président Nkurunziza à un troisième mandat a été considérée par de nombreux Burundais comme une violation de la Constitution ainsi que de l’Accord d’Arusha, lesquels permettent seulement deux mandats de cinq ans. La police a fait preuve d’un usage de la force excessif et meurtrier en réponse aux manifestants opposés à ce troisième mandat. Des opposants politiques ont été tués par des policiers de l’Appui pour la protection des institutions (API). En mai dernier, Amnesty exposait des informations sur le meurtre de Zedi Feruzi, président de l’Union pour la paix et la démocratie — Zigamibanga (UDP – Zigamibanga), par l’API. L’API a également été impliqué dans des exécutions extrajudiciaires de personnes opposées au troisième mandat ou perçues comme telles. Cela concerne notamment l’assassinat de Vénérant Kayoya et Léonidas Nibatanga (26 avril), dans le quartier de Cibitoke, à Bujumbura, ainsi que celui de Faustin Ndabitezimana (15 mai). Ce dernier, un infirmer de 33 ans, était un membre actif du Front pour la démocratie au Burundi (FRODEBU), parti politique d’opposition à Buterere, à Bujumbura. Par ailleurs, le 7 septembre, Patrice Gahungu, un porte-parole de l’UPD-Zigamibaga a été tué par des hommes armés non identifiés. Le 3 (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.