Signer en ligne Levez le blocus illégal de Gaza

UN BLOCUS ILLÉGAL EN PLACE DEPUIS 11 ANS Farah a passé près de la moitié de sa vie dans un endroit où elle n’a accès qu’à quatre heures d’électricité par jour, où il n’y a pas d’eau potable et où elle ne peut même pas voyager à l’étranger pour voir sa sœur. La liberté de mouvement de mouvement n’existe pas là où elle habite. À seulement 20 ans, elle a déjà perdu sa passion pour la vie. Farah est l’une des deux millions de Palestiniens vivant sous un blocus illégal imposé à Gaza par Israël depuis 11 ans. Israël contrôle l’accès à Gaza par voie aérienne, terrestre et maritime, tandis que le point de passage de Rafah à la frontière égyptienne est fermé la plupart du temps depuis des années. Farah et les autres habitants de Gaza vivent dans une prison à ciel ouvert. Ils ne peuvent pas entrer ou sortir librement, pour voir leur famille ou leurs amis, ou pour obtenir des soins médicaux vitaux en dehors de Gaza. Même la distance jusqu’où ils peuvent aller en mer pour pêcher est limitée. UNE RÉPRESSION INJUSTIFIÉE Israël dit qu’il maintient son blocus pour des raisons de sécurité, mais les Palestiniens de Gaza sont collectivement enfermés et punis. Récemment, les Palestiniens ont organisé des manifestations de masse le long de la barrière Israël-Gaza pour réclamer le droit au retour de millions de réfugiés palestiniens dans leurs villages et villes dans ce qui fait maintenant partie d’Israël, et pour demander la fin du blocus qu’Israël leur impose depuis 11 ans. Plus de 100 personnes ont été tuées, dont au moins 12 enfants, et (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !