Signer en ligne Narges Mohammadi a entamé une grève de la faim

Mise à jour 22/07/2016 : Suite à la pression exercée par Amnesty International sur les autorités iraniennes, nous avons reçu l’excellente nouvelle que Narges Mohammadi a pu parler 30 minutes au téléphone à ses enfants, et qu’elle pourra désormais leur téléphoner une fois par semaine. Si nous nous réjouissons de cette bonne nouvelle, nous continuons nos actions pour demander la libération de Narges. Mise à jour 18/07/2016 : Plus de 10 000 signatures pour Narges ont été remises à l’ambassade ce jour, à l’occasion de la sortie d’un rapport dénonçant la privation de soins médicaux subie par de nombreux prisonniers d’opinion en Iran. L’action est donc clôturée. La défenseure iranienne des droits humains et prisonnière d’opinion Narges Mohammadi a été condamnée à 16 ans d’emprisonnement à l’issue de son procès le 20 avril 2016, pour son travail au sein du Centre de défense des droits humains (CDDH) dont elle était la présidente exécutive. Bien que gravement malade, elle a décidé d’entamer une grève de la faim le 27 juin afin d’obtenir, enfin, le droit de communiquer avec ses enfants. PRIVÉE DE SES ENFANTS Le Bureau du procureur général prive Narges Mohammadi du droit de communiquer avec ses enfants depuis un an. Ses jumeaux de neuf ans ont dû partir vivre à l’étranger avec leur père, car personne ne pouvait s’occuper d’eux en Iran depuis l’arrestation de Narges en mai 2015. Depuis lors, elle n’a pu leur parler qu’une seule fois au téléphone pendant 10 courtes minutes. L’enfance des enfants de Narges a été marquée par les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir