Signer en ligne Nauru et Manus : l’enfer des demandeurs d’asile

Des enfants et des adultes sollicitant l’asile, qui sont arrivés en Australie en bateau, ont été transférés de force par le gouvernement australien vers le pays isolé de Nauru ou l’île de Manus en Papouasie-Nouvelle-Guinée alors qu’ils cherchaient à se réfugier en Australie. La responsabilité du gouvernement australien Le gouvernement australien a mis en place un système qui inflige délibérément des traitements cruels et des atteintes à des milliers de personnes qui cherchent simplement un endroit sûr pour reconstruire leur vie. Et certains pays européens envisagent d’adopter les méthodes affligeantes de l’Australie. Nous ne pouvons pas laisser ces méthodes devenir le futur de la protection des réfugiés. En juillet 2016, Amnesty International a enquêté sur les conditions à Nauru, et en novembre 2013, notre équipe de chercheurs s’était rendue sur l’île de Manus. Ces enquêtes ont révélé les importants efforts que le gouvernement australien déploie pour infliger délibérément des souffrances aux réfugiés et demandeurs d’asile et pour cacher ces atteintes au reste du monde Victimes d’actes de cruauté routiniers et de négligence de la part de professionnels de la santé, beaucoup sont submergés par un sentiment de désespoir. Des adultes et des enfants ont évoqué ouvertement le fait d’avoir voulu en finir avec la vie. Cette situation doit changer L’incapacité du gouvernement australien à remédier à ces graves atteintes semble relever d’une politique délibérée visant à dissuader de nouveaux demandeurs d’asile d’arriver par (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.