Signer en ligne Stop à la répression des étudiants syndicalistes au Myanmar

Début 2015, Phyoe Phyoe Aung, l’une des chefs de file des étudiants birmans, a aidé à organiser une manifestation contre une loi adoptée récemment au Myanmar et qui, selon les étudiants, limite la liberté académique. En mars, alors que les manifestants se rapprochaient de Yangon, la plus grande ville du pays, ils ont été bloqués par des policiers qui les ont frappés à coups de matraque.

Phyoe Phyoe Aung et une centaine d’autres militants étudiants, dont beaucoup étaient blessés, ont été arrêtés et inculpés de diverses infractions pénales contestables. Un grand nombre d’entre eux sont en détention depuis ; certains sont détenus à l’isolement et n’ont que des contacts limités avec leurs avocats. Plusieurs de ces manifestants, dont Phyoe Phyoe Aung, risquent plus de neuf ans d’emprisonnement. Le mari de Phyoe Phyoe Aung, Lin Htet Naing, doit également être jugé et risque jusqu’à six ans de prison.

À travers tout le pays, des jeunes et des chefs de file étudiants continuent d’être harcelés par les autorités, notamment la police, dans le cadre de ce qui semble être une répression systématique des actions étudiantes. Malgré cela, le gouvernement du Myanmar cherchant à obtenir l’approbation de la communauté internationale et à attirer les investissements étrangers, nous avons de bonnes raisons de penser qu’il est possible de faire pression sur lui pour l’inciter à relâcher Phyoe Phyoe Aung et les autres étudiants. Le président Thein Sein est désireux de montrer que son pays est toujours sur la voie d’une réforme politique et du respect des droits humains.
Vous aussi, appelez le Myanmar à libérer Phyoe Phyoe Aung ainsi que les autres manifestants pacifiques placés en détention, tant les étudiants que les personnes qui les soutiennent.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.