Signer en ligne USA/Mexique : un accord risque de mettre des milliers de vies en danger

Dans le cadre de négociations à huis clos engagées récemment, les États-Unis et le Mexique envisagent de reconnaître ce dernier comme « pays tiers sûr ». Un tel accord viserait à empêcher tous les demandeurs d’asile passant par le Mexique de demander une protection aux États-Unis en les forçant à rester au Mexique, pays sous-équipé et dangereux. Cet accord pourrait être conclu dans les semaines à venir, mettant des milliers de personnes en danger. Nouvelle tentative des États-Unis de se décharger de leurs responsabilités Le gouvernement des États-Unis a, de manière répétée, tenté de se décharger de ses responsabilités dans l’accueil et la protection de personnes cherchant la sécurité. Le 25 avril, la secrétaire à la Sécurité intérieure, K. Nielsen, a publiquement appelé les demandeurs d’asile venant d’Amérique Centrale à demander l’asile au Mexique et menacé de poursuites criminelles ceux qui s’approcheraient de la frontière mexicaine avec les États-Unis. En externalisant la gestion migratoire et en se déchargeant de leurs responsabilités sur le Mexique, les États-Unis risquent de mettre la vie de milliers de personnes en danger. Le Mexique ne parvient pas à protéger les personnes qui en ont besoin Le nombre de personnes demandant l’asile au Mexique est passé de 8 788 en 2016 à 14 596 en 2017. Le système d’asile mexicain ne dispose pas de moyens suffisants et peine à répondre à ces demandes. Les demandeurs d’asile viennent principalement de pays parmi les plus dangereux au monde tels que le Honduras et le Salvador et (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la cruauté des USA envers celles et ceux qui ont besoin de protection

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d’asile : signez la pétition !