Signer en ligne Avorter n’est pas un crime

AVORTER N’EST PAS UN CRIME ! Des milliers de femmes et d’hommes salvadoriens se mobilisent en ce moment pour exiger de leurs législateurs la fin de l’inhumaine interdiction absolue de l’avortement. En 1998, le Salvador a décidé de pénaliser l’accès légal à l’interruption des grossesses en toute circonstance, même quand la grossesse est le résultat d’un viol, ou quand elle met en péril la vie ou la santé de la mère. En conséquence de cette interdiction, beaucoup de femmes et de filles ont perdu la vie ou souffrent de handicaps permanents. Elles sont forcées à mener des avortements clandestins et insécurisés, ou à mener à terme des grossesses qui mettent leur vie en grand danger. Dans un rapport réalisé en 2016, Amnesty International a documenté le cas d’une fillette qui avait été victime d’abus sexuels depuis son enfance et qui est tombée enceinte à neuf ans. Elle a été obligée de mener sa grossesse à terme et d’accoucher par césarienne à 32 semaines de grossesse. De plus, cette interdiction crée un environnement de méfiance envers les femmes qui subissent des fausses couches ou d’autres urgences gynéco-obstétriques, comme ce fut le cas pour Teodora del Carmen Vásquez, condamnée en 2008 pour « homicide avec circonstances aggravantes » à une peine de trente ans d’emprisonnement après avoir fait une fausse couche sur son lieu de travail. Teodora a heureusement été libéré après plusieurs mois de campagne intense menée, entre autres, par Amnesty International, mais de nombreuses autres femmes, accusées des mêmes faits, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition