Signer en ligne 3 défenseures du droit de conduire doivent être libérées

ARRÊTÉES POUR AVOIR DÉFENDU LES DROITS DES FEMMES

Loujain al-Hathloul, Iman al-Nafjan et Aziza al-Yousef sont trois éminentes défenseures des droits des femmes en Arabie saoudite. Elles se battent notamment contre le fait qu’il est interdit depuis longtemps aux femmes en Arabie saoudite de conduire. Cette interdiction doit être levée en juin et des permis de conduire devraient être délivrés à partir du 24 juin.

Au lieu de soutenir ces femmes courageuses à un mois d’un changement positif dont elles sont à l’origine, les autorités saoudiennes ont cyniquement choisi de discréditer leur travail et de les arrêter. Aidées de leurs médias affiliés, elles ont lancé le 18 mai dernier une campagne de répression et de diffamation pour tenter de les faire passer pour des « traîtres ».

UNE HONTEUSE CAMPAGNE DE DIFFAMATION

Toutes les trois ont été arrêtées dans la foulée et sont aujourd’hui détenues au secret. D’autres éminents activistes des droits humains sont également détenus depuis. Le 19 mai, des déclarations officielles relayées dans les médias d’État ont accusé six militants et une autre personne d’avoir formé une « cellule », représentant une menace pour la sécurité nationale en raison de leurs « contacts avec des instances étrangères dans le but de saper la stabilité du pays et la paix sociale ». Il s’agirait des trois femmes arrêtées ainsi que d’autres défenseurs. Un hashtag les décrivant comme des « agents d’ambassades », ainsi qu’un graphique montrant les visages de six militants, ont également circulé sur les réseaux sociaux.

LES DÉFENSEURES DOIVENT ÊTRE LIBÉRÉES ET PROTÉGÉES

Loujain, Iman et Aziza ont été arrêtées pour les punir de leurs activités pacifiques de défense des droits humains. Elles pourraient être jugées par la Cour pénale spécialisée, qui est réputée pour la partialité de ses jugements et qui a été utilisée de nombreuses fois pour condamner les défenseurs des droits humains à des peines très lourdes.

L’Arabie saoudite ne peut pas continuer de clamer qu’elle soutient les droits des femmes et d’autres réformes, tout en s’en prenant aux défenseurs des droits des femmes et aux militants parce qu’ils exercent pacifiquement leurs droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion.

Signez notre pétition pour demander leur libération.

J'agis

Signer en ligne
Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Pour une Belgique plus humaine envers les demandeurs d’asile

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !