Signer en ligne 1 300 Roms menacés d’être expulsés de force en Italie

Environ 1 300 adultes et enfants roms roumains vivant dans le campement informel de Gianturco, dans la ville de Naples, sont menacés d’être expulsés par les autorités locales. Ces familles vivent dans des baraquements qu’elles ont elles-mêmes construits au moyen de briques, de bois et de tôles. Des dizaines d’entre elles se sont installées à Gianturco parce que le campement dans lequel elles vivaient auparavant a été incendié par des inconnus en 2011. D’autres familles sont arrivées plus récemment. Expulsions forcées et aucune solution de relogement durable Les autorités municipales envisagent de reloger 200 des Roms expulsés dans un nouveau camp spécifiquement destiné aux Roms, actuellement construit par la municipalité et cofinancé par le ministère de l’Intérieur. Bien qu’elle ait eu plus d’un an pour le faire, la municipalité n’a procédé à aucune consultation réelle en vue d’explorer toutes les solutions envisageables pour éviter l’expulsion ni les options permettant de reloger la totalité des familles. Des centaines d’habitants du campement, dont des enfants et des personnes âgées, malades ou handicapées, risquent donc de se retrouver sans abri. Une décision de justice ordonnant que ces Roms soient expulsés du terrain privé où se trouve le campement a été rendue en janvier 2016. Certaines des familles ont été notifiées de l’ordonnance d’expulsion, mais beaucoup d’habitants disent n’avoir jamais reçu de document à ce sujet. La municipalité a confirmé à Amnesty International que seuls certains habitants du (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.