Signer en ligne L’héritage des jeux olympiques de Pékin, la Chine doit choisir

Quand la Chine a été choisie pour accueillir les Jeux olympiques, les autorités du pays ont promis d’améliorer la situation des droits humains. Or, à l’heure où la flamme olympique s’approche de la Chine, de graves préoccupations subsistent. Certes, quelques réformes ont été adoptées dans le domaine de la peine de mort, mais la Chine n’en conserve pas moins le record du monde des exécutions. Les défenseurs des droits humains continuent d’être arrêtés et harcelés, les internautes sont soumis à la censure et de nombreuses personnes sont astreintes à des formes de détention sans procès appelées rééducation par le travail ou désintoxication forcée. Alors que ce type de détention devait être réformé depuis longtemps, son champ d’application vient au contraire d’être étendu dans l’objectif de nettoyer Pékin à l’approche des Jeux olympiques. Malgré certaines réglementations temporaires adoptées au début de l’année, les journalistes étrangers sont, dans la pratique, encore loin d’être libres de leurs mouvements. Ainsi, un journaliste de la BBC qui s’était rendu récemment dans le village de Shengyou, à trois heures de route de Pékin, a été arrêté et interrogé pendant plusieurs heures avant d’être renvoyé dans une ville voisine. Par ailleurs, de nouvelles mesures de répression visent les journalistes chinois, dont les libertés ont encore été réduites. Des Jeux marqués par de graves atteintes aux droits humains bafoueraient les principes fondamentaux de la Charte olympique. La Chine s’est engagée à améliorer la situation de ces (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.