Action : Agissez pour le mouvement opposé à la construction du barrage hydroélectrique de La Parota

Amnesty International craint pour les vies de membres d’une organisation opposée à la construction d’un barrage hydroélectrique dans l’État de Guerrero (sud du Mexique) et de résidents d’une communauté indigène qui sera submergée une fois l’ouvrage terminé. Ces dernières années, les autorités de l’État de Guerrero n’auraient pas consulté les communautés locales de manière équitable et transparente à ce sujet, ce qui a instauré un climat de tensions et de violences croissantes dans les localités concernées. Au moins trois personnes ont été tuées en raison de conflits liés au barrage et Amnesty International craint que ce vote ne donne lieu à de nouvelles violences. Le 27 mars 2007, le Tribunal Unitario Agrario, un tribunal agraire se prononçant sur des conflits fonciers, a invalidé un vote organisé à Cacahuatepec en août 2005, en vue de l’approbation de la construction du barrage. Le Tribunal a considéré que le vote n’était pas conforme à certaines exigences de la loi, notamment une notification et une participation suffisantes des personnes appelées à voter. En réorganisant le scrutin si vite après le jugement rendu par cette instance, sans veiller à ce que toutes les parties concernées aient été correctement informées de ce vote et des conséquences qu’il pourrait avoir, les autorités risquent de déclencher de graves affrontements entre partisans et opposants à la remise des terres. Le 21 avril 2007, Rodolfo Chávez Galindo, membre dirigeant du Consejo de Ejidatarios y Comuneros Opositores a la Parota (CECOP), un (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.