Signer en ligne Tchétchénie : Stop à l’odieuse répression des homosexuel-les

UNE ODIEUSE « PURGE HOMOSEXUELLE » Pour la deuxième fois en près de deux ans, une violente répression s’abat sur les personnes soupçonnées d’être lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI) en Tchétchénie, République du Sud de la Fédération de Russie. Ces informations glaçantes sont révélatrices du bilan déplorable en Tchétchénie en matière de droits humains et s’inscrivent dans une volonté continue de « purge homosexuelle », au cours de laquelle le gouvernement tchétchène adopte une position répressive à l’égard des LGBTI en niant leur existence et bafouant leurs droits en toute impunité. EN 2017, PREMIÈRE VAGUE DE CRIMES PERPÉTRÉS EN TOUTE IMPUNITÉ Le 1er avril 2017, le quotidien indépendant russe Novaya Gazeta a rapporté que plus d’une centaine d’hommes présumés homosexuels avaient été enlevés en Tchétchénie dans le cadre d’une campagne coordonnée par les autorités locales. Les hommes auraient été torturés et maltraités et contraints de révéler l’identité d’autres personnes LGBTI qu’ils connaissaient. Au moins trois hommes avaient été tués par leurs ravisseurs, mais des sources affirment qu’il y avait eu beaucoup plus de meurtres. Les responsables tchétchènes et moscovites ont constamment nié ces allégations et l’enquête pénale préliminaire concernant Maxim Lapunov, la seule victime qui s’est présentée, a été close. AUJOURD’HUI, LA RÉPRESSION REPREND DE L’AMPLEUR Seulement huit jours après la publication du rapport, les autorités tchétchènes se sont enhardies et se sont coordonnées dans une nouvelle (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !