Signer en ligne Détention illimitée et sans inculpation pour un enseignant

Mohammad Faisal Abu Sakha, un Palestinien de 23 ans, est détenu par l’armée israélienne depuis le 14 décembre sans inculpation ni explication. Il n’est pas autorisé à recevoir la visite de sa famille.

Mohammad Faisal Abu Sakha a été arrêté par des militaires israéliens le 14 décembre. Parti du domicile de ses parents à Jénine, en Cisjordanie occupée, il se rendait à son travail à l’École de cirque de Palestine à Beir Zeit, près de Ramallah. Il a été interpellé au poste de contrôle de Zaatara, non loin de Naplouse (Cisjordanie), et emmené au centre de détention militaire de Hawara, situé à proximité. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a indiqué à ses parents qu’il se trouvait maintenant à la prison de Megiddo, dans le nord d’Israël, mais sa famille n’est pas autorisée à lui rendre visite. Fin décembre, l’armée israélienne l’a placé en détention administrative pour six mois ; elle peut ainsi le détenir sans inculpation pour une durée indéterminée. Les détenus sont privés du droit de se défendre et de contester efficacement la légalité de leur détention car les autorités cachent la majorité des éléments à charge à ces personnes et à leurs avocats.

Amnesty International croit savoir qu’un juge militaire a examiné l’ordre de détention administrative visant Mohammad Faisal Abu Sakha le 5 janvier au tribunal militaire d’Ofer, dans le nord de la Cisjordanie. Il peut annuler, réduire ou confirmer la détention prévue mais n’a pas encore rendu sa décision. Selon le site Internet d’information Al Jazira, un porte-parole de l’armée israélienne aurait déclaré que Mohammad Faisal Abu Sakha était détenu parce qu’il représentait une menace pour la sécurité de la région et que les détails concernant son affaire étaient confidentiels.

Les autorités israéliennes ont recours de plus en plus fréquemment à la détention administrative depuis octobre dernier : plus de 580 Palestiniens étaient sous le coup d’une telle mesure à la fin de l’année 2015.
Mohammad Faisal Abu Sakha a commencé ses études à l’École de cirque de Palestine en 2007 ; artiste titulaire depuis 2011, il forme des enfants aux métiers du cirque. Il s’occupe plus particulièrement d’enfants ayant des difficultés d’apprentissage, qui peuvent être jusqu’à 30 dans un groupe de plus de 300 élèves.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.