Signer en ligne Action : Egypte. Azza Hilal Ahmad Suleiman, manifestante du « Printemps arabe », doit obtenir justice

Le 17 décembre 2011, Azza Hilal Ahmad Suleiman, 49 ans, manifestait avec l’un de ses amis près de l’Institut scientifique, entre le Parlement égyptien et la place Tahrir. Alors qu’elle s’apprêtait à partir, elle a vu un groupe de soldat en train de frapper une jeune femme. Elle a déclaré avoir vu que les soldats avaient tiré sur les vêtements de celle-ci pour la dénuder, et qu’ils l’avaient violemment frappée. Elle a expliqué qu’ils lui avaient dit, ainsi qu’à son ami, de partir, mais elle ne voulait pas laisser cette femme. Elle, son ami et d’autres manifestants ont essayé d’emmener la jeune femme violentée. Les soldats ont alors jeté Azza Hilal Ahmad Suleiman au sol et un militaire a tiré au pistolet sur son ami, au niveau du genou. Les soldats ont frappé Azza Hilal Ahmad Suleiman jusqu’à ce qu’elle perde connaissance, et ont continué lorsqu’elle était inconsciente. Des militants ont filmé l’agression d’Azza Hilal Ahmad Suleiman et ont posté la vidéo sur Internet. Elle montre des soldats traîner une manifestante voilée sur le sol, déchirer ses vêtements et l’exhiber en sous-vêtements. L’un d’eux la piétine ensuite et la laisse au sol. Azza Hilal Ahmad Suleiman, qui porte une veste rouge à capuche, et son ami, en chemise blanche, se déplacent pour aider cette manifestante, mais ils sont immédiatement attaqués par d’autres soldats, qui frappent violemment Azza Hilal Ahmad Suleiman à la tête et au visage. Aujourd’hui, Azza Hilal Ahmad Suleiman attend toujours que justice lui soit rendue. Les autorités n’ont (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.