Signer en ligne Action : Egypte, justice pour la « révolution du 25 janvier »

Deux années se sont écoulées depuis la "révolution du 25 janvier" au cours de laquelle 840 manifestants ont perdu la vie. Mais aujourd’hui, les familles de ceux qui ont été tués attendent toujours vérité et justice. « Leur sang [celui des martyrs] est une responsabilité qui pèsera sur mes épaules jusqu’à ce que leurs droits soient entièrement restaurés et que leurs meurtriers soient dûment punis par la loi » Déclaration de Mohamed Morsi, alors candidat à l’élection présidentielle, lors d’une intervention sur la chaîne ON-TV. Aucun fonctionnaire haut-placé ou membre des forces de sécurité n’a été condamné ou dûment puni pour avoir tué ou blessé des manifestants. Les tribunaux continuent d’acquitter les fonctionnaires et membres des forces de sécurité haut-placés. Dans certaines affaires, les tribunaux ont statué qu’il n’y avait pas assez d’éléments, dans d’autres que les accusés avaient exercé leur droit à la légitime défense – malgré les preuves bien établies que la police avait fait un usage excessif de la force, parfois meurtrière, alors que ce n’était pas nécessaire. Les acquittements et l’échec à faire ne serait-ce que parvenir certaines affaires devant la justice sont dus aux défaillances du processus de rassemblement des preuves. Amnesty International craint également que des officiers de police n’aient été impliqués dans les enquêtes et qu’ils aient falsifié ou fait disparaître des preuves pour blanchir leurs collègues et les institutions auxquelles ils sont rattachés. Les proches des personnes tuées ont déclaré à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.