Serbie : Exigeons un accès à des logements convenables pour les familles Roms !

Les normes internationales relatives aux expulsions forcées s’appliquent avant, pendant et après l’expulsion ! Les personnes touchées par les expulsions forcées ne devraient pas subir de préjudices et de violations de leurs droits - y compris leur droit à un logement convenable - et ne devraient donc pas être réinstallées dans des campements isolés et inadaptés. Depuis 2009, plus de 2000 Roms ont été victimes d’expulsions forcées à Belgrade. Les familles n’ont souvent pas été prévenues de leur expulsion, et encore moins consultées. Elles ont été réinstallées dans des containers, ou dans d’autres habitations informelles similaires, isolés du centre-ville. Aujourd’hui, environ 50 familles roms qui vivent à Belvil sont toujours en attente de réinstallation dans des logements permanents, dont la construction est financée par la Banque européenne d’investissement (BEI). La réinstallation doit être effectuée par les autorités de la ville, en vertu d’un plan d’action de réinstallation qui a été convenu entre la ville et la BEI.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.