Signer en ligne Action : Le gouvernement kenyan doit mettre fin aux expulsions forcées

Une expulsion forcée est une expulsion qui est entreprise sans protections juridiques, telles qu’une véritable consultation avec les communautés concernées, permettant d’identifier toutes les alternatives possibles aux expulsions ; la remise d’un préavis adéquat, des voies de recours, une indemnité et un relogement adapté pour ceux qui ne peuvent pas subvenir à leurs besoins. Les personnes qui vivent dans des quartiers informels sont les plus exposées au risque d’expulsion forcée. Les expulsions forcées augmentent le niveau de pauvreté et le nombre de personnes sans abri et sans ressources. Le 10 mai 2013, près de 400 maisons ont été détruites lors d’une expulsion forcée menée à City Carton, à Nairobi, après que le quartier a été bouclé par 170 policiers entre 4 et 5h du matin. “Avant l’aube, le 10 mai 2013, des membres de la communauté des quartiers informels de City Carton ont été réveillés par environ 200 jeunes hommes et ont été forcés de quitter leur maison. Alors que la police observait la scène, les hommes, brandissant des pieds de biche et des masses, ont alors commencé à détruire les maisons …” Récit de l’éviction forcée à City Carton, recueilli par un chercheur d’Amnesty International, à Nairobi, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir