Respecter les droits des défenseurs des droits : la Chine doit choisir

Quand, en 2001, Pékin a été choisie comme ville hôte des Jeux olympiques de 2008, les autorités du pays se sont engagées à améliorer la situation des droits humains à l’approche des Jeux. Le président du Comité international olympique avait tenu des propos similaires, qui correspondaient aussi à l’esprit de la Charte olympique. Dans tous les pays, les défenseurs des droits humains jouent un rôle essentiel car ils attirent l’attention sur les violations des droits fondamentaux et aident les victimes de ces actes à obtenir réparation. Ce rôle est reconnu par la Déclaration des Nations unies sur les défenseurs des droits de l’homme, qui réaffirme le devoir des États de protéger spécifiquement les activités pacifiques de ces militants. Amnesty International appelle les autorités à mettre un terme à la détention arbitraire, à l’intimidation ou au harcèlement des défenseurs des droits humains, et à remettre en liberté ceux qui sont actuellement détenus. En outre, les autorités doivent veiller à ce que tous les défenseurs des droits humains puissent soulever des préoccupations légitimes, notamment dans les médias, sans risquer de sanctions ni de harcèlement. Harcèlement En Chine, les défenseurs des droits humains qui essaient de rendre compte des violations des droits fondamentaux, qui remettent en question des mesures jugées politiquement sensibles, ou qui tentent de rallier d’autres personnes à leur cause, s’exposent à de graves risques. À l’approche des Jeux olympiques, le harcèlement et la surveillance de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.