Il faut réfréner les milices en Irak et amener les auteurs d’atteintes aux droits à répondre de leurs actes

Depuis juin dernier, les forces gouvernementales irakiennes ont dû abandonner une grande partie du nord de l’Irak, passé sous le contrôle du groupe armé qui se dénomme État islamique (EI), et les attaques motivées par l’intolérance religieuse se sont multipliées dans tout le pays. Des milices chiites, souvent armées et soutenues par le gouvernement irakien, continuent d’agir en recevant une coopération plus ou moins importante de la part des forces gouvernementales. Elles ont enlevé et tué des civils sunnites à Bagdad et dans le reste du territoire iraquien. Certains homicides ont eu lieu alors que la famille de la victime avait payé une rançon.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.