Action : Atteintes aux droits humains, intimidations et viols

Les femmes sont depuis longtemps les victimes cachées d’un système judiciaire brésilien défaillant. Dans les quartiers marginalisés, elles sont victimes d’agissements violents et d’actes d’intimidation commis par des policiers. Le nombre de femmes en prison augmente. Les prisonnières subissent une surpopulation chronique, des conditions cruelles, inhumaines ou dégradantes, et, dans certains cas, des agressions sexuelles et des viols. Depuis de nombreuses années, Amnesty International a fait état des violences policières au Brésil, dont les menaces, les passages à tabac et les exécutions extrajudiciaires. Même si les hommes en sont les premières cibles, les femmes et les filles sont particulièrement exposées à certains types de violence et d’actes d’intimidation. Lors d’opérations de police, des femmes sont soumises à des fouilles illégales par des policiers, ainsi qu’à des propos insultants et discriminatoires, en particulier lorsque les intéressées essaient de défendre un proche. Des policiers corrompus agissent en toute impunité dans les communautés souffrant de l’exclusion, en menaçant les femmes qui tentent de dénoncer les injustices. Des femmes et des filles ont en outre été agressées sexuellement par des policiers. Si les détenues ne représentent qu’un faible pourcentage de la population carcérale totale au Brésil, on a cependant constaté une augmentation du nombre de femmes incarcérées, notamment pour des infractions à la législation sur les stupéfiants. Utilisées comme des « mules » ou des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.