Signer en ligne RDC. Des défenseurs des droits humains détenus au secret .

AU 67/15, AFR 62/1284/2015, 23 mars 2015 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 4 MAI 2015. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Plusieurs défenseurs congolais des droits humains sont toujours détenus au secret, huit jours après que les forces de sécurité ont mis fin à une conférence de presse tenue au centre pour jeunes Eloko Makasi, dans la commune de Masina (Kinshasa). Le 15 mars, les forces de sécurité ont pris d’assaut les participants à une conférence de presse organisée au centre pour jeunes Eloko Makasi, dans la commune de Masina, à Kinshasa (République démocratique du Congo). Une trentaine de personnes ont alors été arrêtées, y compris des militants de l’organisation de jeunes Congolais Lutte pour le changement (LUCHA), du mouvement sénégalais Y’en a marre et du groupe burkinabé Balai citoyen, ainsi qu’un diplomate américain et des journalistes présents. La conférence de presse, qui faisait suite à un atelier sur l’engagement civique des jeunes dans les processus politiques à l’approche des élections, avait été organisée par des organisations non gouvernementales (ONG) locales : Jeunesse pour une nouvelle société (JNS), Forum national de la jeunesse pour l’excellence (FNJE) et Lutte pour le changement (LUCHA). Amnesty International a reçu des informations selon lesquelles certaines des personnes arrêtées avaient subi des mauvais traitements de la part des forces de sécurité au cours de l’opération. Selon un témoin oculaire, les forces de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir