Exécution imminente de neuf condamnés pour trafic de stupéfiants

Dix personnes, dont neuf étrangers, sont condamnées à la peine de mort pour trafic de stupéfiants en Indonésie. Les autorités indonésiennes ont formellement notifié à neuf d’entre elles que leur exécution était imminente. Il s’agirait des Australiens Andrew Chan et Myuran Sukumaran, des Nigérians Raheem Agbaje Salami, Sylvester Obiekwe Nwolise et Okwudili Oyatanze, de la Philippine Mary Jane Fiesta Veloso, de l’Indonésien Zainal Abidin, du Ghanéen Martin Anderson (alias Belo) et du Brésilien Rodrigo Gularte.

Le trafic de stupéfiants est une infraction qui ne satisfait pas aux critères définissant les « crimes les plus graves » pour lesquels le recours à la peine capitale est autorisé par le droit international. Le président indonésien Joko Widodo a pourtant rejeté leurs recours en grâce.

Les avocats d’Andrew Chan et Myuran Sukumaran ont déposé un recours auprès de la Cour constitutionnelle, remettant en cause cette décision. Rodrigo Gularte souffre de schizophrénie paranoïde et de troubles bipolaires accompagnés de symptômes psychotiques, et son état a empiré depuis qu’il attend dans le quartier des condamnés à mort. Pourtant, le 20 avril dernier, le bureau du procureur général a annoncé que cet homme était mentalement apte pour l’exécution.

Demandez au plus vite l’annulation immédiate de ces exécutions. Il est possible que les exécutions aient lieu avant que vous n’ayez eu le temps de signer cette pétition. Nous vous demandons tout de même de la signer pour demander à l’Indonésie d’instaurer un moratoire sur les exécutions en vue d’abolir la peine capitale et de commuer sans délai toutes les condamnations à mort en peines d’emprisonnement.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Ahmed H. doit être autorisé à rentrer chez lui

Ahmed H., incarcéré à tort pour « complicité d’acte terroriste », n’a plus vu sa femme et ses filles depuis 4ans. Chypre doit l’autoriser à rentrer chez lui, auprès de sa famille. Il risque d’être renvoyé en Syrie.