Action : Halte à la censure !

Les géants américains de l’internet Microsoft, Google et Yahoo ! doivent notamment être plus transparents et révéler quels mots ils ont bannis des blogs et des recherches sur le Web en Chine, a déclaré jeudi Amnesty International. Ces firmes doivent rendre publics tous les accords qu’elles ont conclu avec le gouvernement chinois concernant la censure et la répression des voix dissidentes, a estimé l’association de défense des droits humains. Yahoo !, Microsoft et Google ont facilité la censure de la Chine sur le Net ou s’en sont faits complices, a déclaré Kate Allen, directrice d’Amnesty pour la Grande-Bretagne. Ils affirment qu’ils obéissent aux lois locales, alors qu’en fait ils cèdent à la pression politique, a-t-elle affirmé. Selon Amnesty, la Chine, qui aurait le plus grand nombre de journalistes et de cyber-dissidents emprisonnés dans le monde, utilise les logiciels de filtrage les plus perfectionnés pour contrôler les 111 millions d’utilisateurs chinois de l’internet. Agissez ! Appelez les dirigeants de ces entreprises à ne pas collaborer avec les autorités chinoises dans la censure. Envoyez les trois lettres à Jerry Yang, Steve Ballmer et Eric Schmidt, les responsables de ces trois (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Fermez Guantánamo !

Cette prison de haute sécurité est devenue le symbole de violations massives de droits humains telles que la torture et les détentions illégales. Il est temps de la fermer : signez la pétition !