Ye Guozhu, militant du droit au logement

En 2003, des responsables du district de Xuanwu, à Pékin, auraient agi de concert avec des promoteurs pour déloger un grand nombre d’habitants. Parmi les biens saisis figuraient un restaurant et un logement appartenant à Ye Guozhu, qui n’a pas été indemnisé. Le 24 août 2004, Ye Guozhu a sollicité l’autorisation d’organiser une manifestation à la mi-septembre, date à laquelle le Comité central du Parti communiste chinois devait tenir son congrès annuel. Il a été arrêté trois jours plus tard et jugé secrètement par le tribunal populaire intermédiaire municipal n° 2 de Pékin. Plusieurs centaines de partisans de cet homme ont encerclé le tribunal pour réclamer sa libération. Le 18 décembre, Ye Guozhu a été déclaré coupable d’avoir cherché à provoquer un conflit et troublé l’ordre public. Il a été condamné à quatre ans d’emprisonnement. Sa condamnation a été confirmée en appel. Selon des sources fiables, Ye Guozhu a été torturé en détention. Il a été suspendu au plafond par les bras et battu à maintes reprises par des policiers pendant sa détention préventive, et il a également été frappé à coups de matraque électrique dans la prison de Chaobai, à Pékin, à la fin de l’année 2006. Il a été transféré deux fois à la prison de Qingyuan pour des périodes disciplinaires, notamment en février 2007 pour une durée de dix mois, car il avait, semble-t-il, tenté d’interjeter appel de sa condamnation. Durant une période « disciplinaire » de quatre mois en 2005, il aurait été frappé à coups de matraque électrique, contraint de rester assis toute (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Mariée de force, violée et condamnée à mort

Mariée de force, Noura Hussein a été violée par son mari. Elle l’a tué en légitime défense : le Soudan l’a condamnée à mort. Agissez pour elle : signez notre pétition