Ye Guozhu, militant du droit au logement

En 2003, des responsables du district de Xuanwu, à Pékin, auraient agi de concert avec des promoteurs pour déloger un grand nombre d’habitants. Parmi les biens saisis figuraient un restaurant et un logement appartenant à Ye Guozhu, qui n’a pas été indemnisé. Le 24 août 2004, Ye Guozhu a sollicité l’autorisation d’organiser une manifestation à la mi-septembre, date à laquelle le Comité central du Parti communiste chinois devait tenir son congrès annuel. Il a été arrêté trois jours plus tard et jugé secrètement par le tribunal populaire intermédiaire municipal n° 2 de Pékin. Plusieurs centaines de partisans de cet homme ont encerclé le tribunal pour réclamer sa libération. Le 18 décembre, Ye Guozhu a été déclaré coupable d’avoir cherché à provoquer un conflit et troublé l’ordre public. Il a été condamné à quatre ans d’emprisonnement. Sa condamnation a été confirmée en appel. Selon des sources fiables, Ye Guozhu a été torturé en détention. Il a été suspendu au plafond par les bras et battu à maintes reprises par des policiers pendant sa détention préventive, et il a également été frappé à coups de matraque électrique dans la prison de Chaobai, à Pékin, à la fin de l’année 2006. Il a été transféré deux fois à la prison de Qingyuan pour des périodes disciplinaires, notamment en février 2007 pour une durée de dix mois, car il avait, semble-t-il, tenté d’interjeter appel de sa condamnation. Durant une période « disciplinaire » de quatre mois en 2005, il aurait été frappé à coups de matraque électrique, contraint de rester assis toute (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.