Action : Action en faveur de cinq détenus de Guantánamo et pour l’abolition des Commissions militaires

Cinq hommes qui ont été détenus par la CIA dans des lieux de détention secrets pendant plusieurs années avant d’être transférés à Guantánamo et qui auraient été soumis à des mauvais traitements, ont été inculpés de chefs d’inculpation passibles de la peine de mort. CIA 5 – Résumé Le 13 mai 2008, les USA ont ouvert un nouveau chapitre dans leur relation avec la peine capitale quand ils ont inculpé cinq détenus de Guantánamo de chefs d’inculpation passibles de la peine de mort, pour être jugés par une commission militaire. Ces cinq hommes sont accusés d’implication dans les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, attaques qu’Amnesty International a qualifiées de crime contre l’humanité. Deux semaines après ces attaques, le Président G. Bush a déclaré que son administration était "tournée vers la justice". De nos jours, la justice et la peine capitale sont de plus en plus considérées comme incompatibles. Une majorité de pays ont aboli la peine de mort, avec 137 Etats abolitionnistes en droit ou en pratique. La communauté internationale est également d’accord sur le point que même pour les crimes les plus sérieux tels que les génocides, les crimes de guerre et contre l’humanité, la peine capitale ne devrait pas être une option. Les Etats-Unis n’ont pas encore rejoint ce consensus et exécutent encore des êtres humains. Ils en ont exécuté plus de 1000 au cours des deux dernières décennies et plus de 3000 attendent ce sort dans les couloirs de la mort. Ils rejoignent ainsi des pays tels que la Chine, l’Iran, la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.