Action : La loterie de la mort : la peine de mort en Inde

La section indienne d’Amnesty International et l’Union populaire pour les libertés publiques (du Tamil Nadu et du territoire de Pondichéry) viennent de publier une étude intitulée la loterie de la mort : la peine de mort en Inde, portant sur les décisions de la Cour suprême dans les affaires de peine de mort de 1950 à 2006. Lethal Lottery : The Death Penalty in India, A study of Supreme Court judgments in death penalty cases 1950-2006, May 2008 (AI Index : ASA 20/007/2008). Ce rapport est accompagné d’un résumé d’Amnesty International , The Death Penalty in India : A lethal lottery. A study of Supreme Court judgments in death penalty cases 1950-2006, May 2008 (AI Index : ASA 20/006/2008). Selon le code pénal indien, sept crimes peuvent entraîner une condamnation à mort. Il existe au moins 14 autres prévus par des législations locales ou "spéciales". C’est le cas dans les domaines du trafic de drogue et du terrorisme. Le gouvernement indien ne rend pas public le nombre d’exécutions ainsi que le nombre de personnes en attente d’exécution. Selon les derniers chiffres officiels, 563 personnes étaient condamnées à mort à la fin de l’année 2004. Amnesty International estime que le nombre réel est nettement plus élevé et se situerait entre 3.000 et 4.000. En 2006 et 2007, 140 personnes au moins ont été condamnées à mort. La pendaison est la méthode d’exécution utilisée en Inde. La dernière exécution, celle de Dhananjoy Chatterjee, a eu lieu en 2004, mettant fin à un moratoire de fait de plus de 6 ans. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.