Action : Agissez pour abroger la loi rétablissant la peine de mort au Libéria

Malgré les dénonciations au niveau international, y compris celles d’Amnesty International, la proposition de loi faite par la Chambre des Représentants en mai 2008 afin de réintroduire la peine de mort dans la législation libérienne a été adoptée par le Sénat et a été promulguée par la Présidente Jonhson-Sirleaf en juillet 2008. Vol à main armée, terrorisme et détournement sont désormais passibles de mort par pendaison. Le gouvernement libérien a expliqué que cette nouvelle loi répondait au tollé provoqué par l’augmentation du nombre de cas de vols à main armée et à une criminalité grandissante. Dans un communiqué de presse publié à la suite de la promulgation de la loi le 22 juillet 2008, La Présidente a précisé qu’elle s’engage[ait] à revoir cette loi afin d’apporter un éventuel amendement dès que la situation sera[it] complètement contrôlée et qu’une paix durable pourra[it] être assurée. Dans une déclaration en date du 31 juillet 2008, l’Union européenne a exprimé sa très vive préoccupation quant à une telle décision. Une telle décision de réintroduction de la peine de mort est un signal extrêmement inquiétant allant à l’encontre de la tendance observée depuis de nombreuses années en Afrique et dans le monde (...) L’Union européenne exhorte le Libéria à respecter ses engagements ainsi que les normes internationales relatives aux droits de l’homme (...) l’Union européenne appelle instamment le Gouvernement et le Parlement libériens à abolir, en droit comme en pratique, le recours à la peine de mort. Le Haut Commissariat aux (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !