Trois objectrices de conscience condamnées pour refus de servir dans l’armée

Trois objectrices de conscience - Omer Goldman, Tamar Katz et Mia Tamarin - qui ont toutes trois signé la lettre de 2008 des lycéens en fin de cycle secondaire refusant de servir dans l’armée, se sont présentées au Centre de formation militaire et ont exprimé leur refus de servir au sein de l’armée israélienne. Parmi ces trois femmes, Omer a été condamnée, le jour même, à vingt et un jours d’emprisonnement. Tamar et Mia ont été condamnées à sept jours de prison avec sursis et ont été retenues dans ce centre de formation jusqu’au 23 septembre, puis, au vu de leur refus de servir dans l’armée, elles ont été condamnées à cinq jours de confinement dans ce centre militaire. Elles doivent être rejugées. Il semble que les autorités militaires tentent d’éviter de les envoyer toutes trois en prison ensemble. Les autres signataires de cette même lettre ont fini de purger leurs premières peines d’emprisonnement et elles attendent maintenant la décision des autorités militaires sur leur cas. L’objectrice de conscience, Omer Goldman, âgée de dix-neuf ans et originaire de Ramat HaSharon, dans la banlieue de Tel Aviv, a été condamnée à vingt-et-un jours de prison le 22 septembre. Elle pourrait être condamnée à d’autres peines d’emprisonnement après qu’elle aura purgé cette première peine. Dans sa déclaration de refus, elle précise : Je refuse de servir dans l’armée israélienne. Je ne ferai pas partie d’une armée qui, sans nécessité, applique une politique violente et viole quotidiennement les droits les plus fondamentaux. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir