Signer en ligne Action : Justine Masika Bihamba, défenseure des droits des femmes et sa famille menacées en raison de son action

Justine Masika Bihamba et sa famille ont été prises pour cibles par l’armée de la République démocratique du Congo (RDC), du fait de son rôle de coordonnatrice au sein de Synergie des femmes contre les violences sexuelles (SFVS), une ONG de défense des femmes. Les conseillers de la SFVS font régulièrement l’objet de menaces et d’agressions en relation avec leur travail. Justine Masika Bihamba était sortie quand six soldats se sont introduits chez elle par la force le 18 septembre 2007. Ils ont ligoté ses six enfants en les menaçant d’une arme, et ont agressé deux d’entre eux. L’une des filles, âgée de vingt et un ans, a supplié les soldats de prendre ce qu’ils voulaient mais de ne faire de mal à personne. Un des soldats a répondu qu’ils n’étaient pas venus pour voler quoi que ce soit mais pour accomplir une une mission bien déterminée. Le groupe a fouillé la maison. Un soldat a donné à une autre fille, âgée de vingt-quatre ans, un coup de pied en plein visage, lui cassant une dent. Il a ensuite essayé de violer celle de vingt-et-un ans et l’a agressée sexuellement avec un couteau. Justine Masika Bihamba est rentrée chez elle pendant l’attaque et a immédiatement téléphoné aux autorités. Lors de recherches dans le quartier avec la police militaire, Justine et ses enfants ont reconnu parmi les soldats escortant un officier de l’armée les hommes ayant participé à l’agression. La police militaire a refusé de les arrêter, au motif qu’elle ne disposait d’aucun élément de preuve les incriminant. Le 27 septembre (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.