Action : Pour que les droits des femmes au Mexique soient protégés !

Une femme sur quatre au Mexique subit des violences physiques, notamment des violences sexuelles, imputables à son compagnon. Des milliers d’autres risquent de subir à nouveau ces violences parce qu’il n’existe pas de dispositif adéquat pour les protéger. La violence domestique peut avoir des répercussions physiques, psychologiques et émotionnelles. Elle a également une influence économique et sociale sur les femmes et leurs familles. Beaucoup de femmes se heurtent à des difficultés lorsqu’elles tentent de porter plainte des agents qui refusent leur déposition, des enquêtes superficielles et des mesures de protection inadéquates, pour ne citer que ces exemples. Il existe également un certain nombre de facteurs qui les empêchent de porter plainte : la crainte des représailles, entre autres, mais aussi des schémas sociaux qui excusent la violence contre les femmes, et rabaissent leur rôle dans la famille et la société. Même lorsque des mesures de restriction sont émises, il n’existe pas de forces de polices spécialisées pour les faire respecter. Après son divorce en 1993, Marcela Blumenkron avait appelé la police à maintes reprises et avait signalé les menaces et le harcèlement dont elle était victime de la part de son ancien époux. Les procureurs lui ont conseillé de résoudre ce problème directement avec ce dernier. On fera quelque chose quand tu auras un bleu, lui a-t-on dit une fois. En 2005, l’ex-mari de Marcela est entré par effraction dans sa maison et l’a poignardée. Elle a été immobilisée pendant (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.