Action : Pas d’excuses, pas de délais, protégez la population au Congo

La crise humanitaire et des droits humains dans l’Est de la RDC s’est terriblement aggravée depuis le début du mois d’octobre 2008, lorsque le Congrès National pour la Défense du Peuple (CNDP), sous le commandement du général rebelle Laurent Nkunda, a lancé une violente offensive contre les forces gouvernementales. Au moins 250 000 civils, dont une grande majorité de femmes et d’enfants, ont dû fuir, portant le nombre total de personnes déplacées dans le Nord-Kivu, par ce conflit et les précédents, à plus d’un million, voire à 1,6 million selon certaines estimations. La plupart de ces personnes se trouvent dans une situation désespérée, manquant de nourriture, d’eau, de médicaments ou d’abris. L’aide humanitaire vient tout juste de reprendre mais beaucoup de personnes déplacées restent hors de portée et certaines opérations sont suspendues en raison de la fragilité de la situation en termes de sécurité. Des informations ont également fait état de plusieurs exécutions sommaires. Pour Amnesty International la priorité absolue est la protection des populations civiles, l’accès à l’aide humanitaire et l’ouverture de couloirs humanitaires dans toute la province. Pour cela elle appelle le Conseil de sécurité des Nations unies à envoyer des renforts, des experts et des équipements spécialisés à la force de maintien de la paix dans le Nord Kivu. Ces renforts sont absolument indispensables pour que la MONUC puisse, conformément à sa mission, prévenir les attaques des groupes armés contre la population civile, (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.