Action : L’utilisation des armes paralysantes dans le maintien de l’ordre

Depuis 2001, plus de 330 personnes seraient mortes après avoir reçu des décharges de pistolets Taser utilisés par des policiers aux États-Unis. Dans la plupart des cas, les coroners ont attribué ces décès à d’autres causes telles qu’une consommation de drogue ou une mauvaise santé. Cependant, dans une cinquantaine de cas, ils ont conclu que le Taser faisait partie des facteurs à l’origine de la mort. Le Taser * est une arme électrique qui projette des fléchettes à distance, mais qui peut également être utilisée à bout touchant, comme un pistolet paralysant (c’est-à-dire appliquée directement contre une partie du corps et activée, provoquant une douleur localisée). Il fait partie de la catégorie des armes dites à transfert d’énergie. Il envoie une décharge électrique à haute tension et à faible intensité destinée à bloquer le système nerveux central et à provoquer des contractions musculaires incontrôlées, de manière à neutraliser temporairement une personne. Préoccupations d’Amnesty International Amnesty International est préoccupée par le fait que les pistolets Taser et autres dispositifs similaires sont des armes potentiellement meurtrières, notamment lorsqu’ils sont utilisés contre des personnes vulnérables telles que celles souffrant de troubles cardiaques ou qui sont sous l’effet de substances stimulantes. Cependant, des personnes apparemment en bonne santé dont l’organisme ne présentait aucune trace de stupéfiants sont également mortes après avoir reçu des décharges de ce type d’armes. Aux États-Unis, plus (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.