Action : Des attaques entravent l’accès des travailleurs humanitaires

Des milliers de Congolais ont fui la République démocratique du Congo (RDC) pour se réfugier en Ouganda à la fin novembre. Une équipe de recherche d’Amnesty International, présente sur place, a recueilli leurs témoignages. Un grand nombre d’entre eux avaient pris la route plusieurs jours auparavant, emmenant quelques biens rassemblés à la hâte avant qu’un groupe armé ne dévaste la localité où ils habitaient. Les chercheurs d’Amnesty International ont recueilli de multiples témoignages faisant état de vols à main armée sur les routes congolaises menant à la frontière. Des réfugiés ont également raconté avoir vu des personnes se faire enlever par des combattants armés qui voulaient la plupart du temps les utiliser pour porter des biens pillés. Une grande partie des personnes ayant quitté leur foyer étaient des enfants, et beaucoup d’entre eux avaient été séparés de leurs parents lors de la fuite. Environ 30 000 personnes se sont pour le moment réfugiées en Ouganda. Elisa, une jeune femme de dix-huit ans dans les dernières semaines de sa grossesse, a raconté à Amnesty International que son mari avait été tué par balles à quelques mètres de leur maison, à Kiwanja, par des membres d’un groupe armé qui s’étaient emparés de sa moto. Nous n’étions mariés que depuis six mois, a précisé cette femme, qui s’est enfuie terrorisée et s’est cachée dans la brousse pendant quatre jours avant de revenir sur place pour enterrer son mari. Elle a ensuite pris le chemin de l’Ouganda avec sa belle-mère, une femme âgée. Toutes deux ont (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.