Action (Mise à jour ce 1 mai 2009) : L’armée israélienne doit rendre public les résultats de son enquête sur le conflit à Gaza

L’armée israélienne doit rendre publics tous les éléments de son enquête sur les opérations militaires conduites durant l’offensive déclenchée contre la bande de Gaza le 27 décembre 2008 et qui a duré vingt-deux jours. Les Forces de défense d’Israël (FDI) ont conclu que les militaires n’avaient pas commis de violations des droits humains, mais seulement quelques erreurs dont certaines pourraient avoir entraîné la mort de civils palestiniens. "Il y a une différence de taille entre le très petit nombre d’erreurs mentionné dans le document rendu public par les FDI et les centaines de civils palestiniens non armés – dont 300 enfants environ – tués par l’armée israélienne," a déclaré Donatella Rovera, chercheuse d’Amnesty International sur Israël et les territoires palestiniens occupés. "On ne trouve dans la synthèse produite par l’armée israélienne aucune tentative d’explication quant à l’écrasante proportion de civils parmi les victimes ou quant aux destructions massives de bâtiments civils à Gaza." "Pour l’essentiel, le document des FDI ne fait que reprendre les thèses mises en avant à de multiples reprises depuis le début de l’opération Plomb durci par l’armée et les autorités, qui n’ont pas fourni d’éléments factuels à l’appui de celles-ci," a indiqué Donatella Rovera. "En l’absence de preuves permettant d’étayer les affirmations qu’elle contient, l’enquête apparaît davantage comme une tentative par laquelle l’armée cherche à se dérober à ses responsabilités plutôt qu’un véritable mécanisme visant à établir la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.