Agissez pour la libération de tous les prisonniers d’opinion au Pakistan

Depuis l’entrée en vigueur de l’état d’urgence au Pakistan, la police et les services de sécurité ont procédé à l’arrestation de centaines d’avocats, de défenseurs des droits humains et d’autres personnes perçues comme opposants politiques. Selon diverses sources d’information, au moins 55 membres de la société civile, dont des membres de la Commission des Droits Humains du Pakistan (HRCP), ont été arrêtés le 4 novembre à l’occasion d’une réunion tenue dans les bureaux de la Commission, à Lahore. Si la plupart de ces personnes ont été libérées sous caution le 6 novembre, elles font face à des accusations dans le cadre de la loi de maintien de l’ordre public (Maintenance of Public Order law) et pour rassemblement illégal. De plus, l’avocate Asma Jahangir, Présidente de la Commission des Droits de l’Homme du Pakistan (HRCP) et Rapporteur Spécial des Nations Unies pour la liberté de religion au Pakistan, reste assignée à résidence suite à l’émission d’un mandat de détention de 90 jours. Un mandat de détention de 90 jours a également été émis à l’encontre de Hina Jilani, Rapporteur Spécial des Nations Unies pour les défenseurs des droits humains. Vous pouvez agir immédiatement : nous avons préparé une action par e-mail (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.