Action : Le Hamas a mené une campage meurtrière alors que Gaza était ravagée par la guerre

Des hommes armés du Hamas ont tué au moins une vingtaine de personnes depuis la fin du mois de décembre de l’année dernière. Au cours de la même période, des dizaines d’autres personnes ont reçu des balles dans les jambes, subi des passages à tabac causant des fractures multiples et d’autres blessures, ou été soumises à d’autres formes de torture et de mauvais traitements, selon les éléments de preuve fournis à Amnesty International. Le Hamas a mené sa campagne meurtrière pendant et après l’offensive militaire israélienne, qui a duré trois semaines et qui a tué quelque 1 300 Palestiniens, des civils pour la plupart. Cette campagne a commencé peu après le début de l’offensive militaire israélienne contre la bande de Gaza, fin décembre 2008, et elle s’est poursuivie après la mise en place le 18 janvier 2009 d’un cessez-le-feu. Elle a pris pour cible notamment d’anciens détenus accusés de collaboration avec l’armée israélienne qui se sont échappés de la prison centrale de Gaza après son bombardement par les forces israéliennes le 28 décembre 2008. Ont également été visés d’anciens membres des forces de sécurité de l’Autorité palestinienne et des militants du Fatah. La plupart des victimes ont été enlevées chez elles et elles ont ensuite été abandonnées, mortes ou blessées, dans des endroits isolés, ou retrouvées à la morgue de l’un des hôpitaux de Gaza. Certaines ont été abattues à l’hôpital alors qu’elles y étaient soignées pour des blessures subies lors du bombardement par Israël de la prison centrale de Gaza. Les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir