Action : Toujours pas de visa pour les épouses de deux des Cinq de Miami

Toujours pas de visa pour les épouses de deux des Cinq de Miami, qui veulent simplement rendre visite à leurs maris. 26 mars 2009 Les autorités américaines ont refusé pour la neuvième fois d’accorder à deux ressortissantes cubaines le visa temporaire qui leur permettrait de rendre visite à leurs époux, qui purgent de lourdes peines d’emprisonnement aux États-Unis. Ces deux femmes ont depuis sept ans sollicité un droit de visite. Les maris d’Adriana Pérez et Olga Salanueva font partie d’un groupe connu sous le nom de Cuban Five ou encore de Miami Five. René González et Gerardo Hernández sont emprisonnés depuis 1998. Ils ont été déclarés coupables d’avoir agi en tant qu’agents non immatriculés d’un gouvernement étranger et d’infractions connexes. Au fil des années, les raisons invoquées pour expliquer la décision de ne pas accorder de visa à leurs épouses ont varié, illustrant un manque de cohérence dans les raisonnements des autorités concernant le refus de laisser ces femmes rendre visite à leur époux respectif. La dernière demande de visa d’Adriana Pérez a été rejetée en janvier 2009, au prétexte qu’elle ne remplissait pas les conditions requises en vertu d’une loi américaine de 2002 relative au renforcement de la sécurité des frontières et à la réforme des visas d’entrée sur le territoire. Cette loi impose des restrictions en ce qui concerne la délivrance de visa aux non immigrants originaires de pays dont les autorités soutiennent le terrorisme international. La demande la plus récente d’Olga Salanueva a été (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.